Acheter des couettes d’hôtel en ligne

couettes

Les couettes d’hôtel peuvent être déterminantes pour la qualité du sommeil. Ainsi, il est important de bien les choisir, selon leur qualité, la saison, la matière utilisée et leur prix. Que ce soit pour un particulier ou pour un gérant d’hôtel, il est tout à fait possible de se les procurer via Internet.

Les couettes naturelles

Pour commencer, il faut savoir que les couettes sont généralement classées en deux grandes familles : les couettes naturelles et les couettes synthétiques. Généralement, les matières utilisées dans les couettes naturelles sont le duvet, la plume, le coton et la soie. Dans une couette hotellerie, le duvet est le plus utilisé, mais il est généralement mélangé avec de la plume. En effet, le duvet est la partie située sur l’abdomen des oies et des canards : c’est la partie la plus isolante. Par ailleurs, la plume se trouve sur leurs autres parties plates et donc c’est une partie qui est moins isolante. Plus le pourcentage de duvet est élevé, plus la couette sera qualitative, gonflante, moelleuse et chaude. Donc, l’idéal, c’est d’aller à 70, 80 voire 90 % de duvet, sinon mieux vaut un bon synthétique. Ensuite, dotée d’un fort pouvoir isolant, la soie permet de concevoir des couettes chaudes, très légères et respirantes. Celles en coton sont très plates et sont plutôt utilisées quand il fait chaud. Puis, les couettes en laine ressemblent à celles faites en duvet, elles sont juste un peu moins gonflantes. La laine de mouton est la plus utilisée parmi les autres laines plus haut de gamme : laine de chèvre, de yack, de chameaux. Les couettes naturelles permettent d’évacuer efficacement la transpiration pendant la nuit. Certes, les couettes naturelles coûtent plus cher au départ, mais sont résistantes et durent dans le temps (environ 10 à 15 ans). Toutefois, les couettes naturelles ne se lavent pas en machine, mais plutôt au pressing.

Les couettes synthétiques

Ce sont les plus accessibles avec une offre très large sur le marché. La plupart des couettes synthétiques sont produites à partir de fibres synthétiques creuses même si d’autres sont faites à partir de fibres synthétiques pleines. La fibre creuse permet d’avoir une bonne aération et donc, une bonne isolation. En outre, la quantité de garnissage ou l’épaisseur à elle seule n’est pas un critère de choix, puisque d’une part, il existe aujourd’hui sur le marché, des fibres qui sont très gonflantes, mais peu isolantes et donc moins chaudes. Puis, que d’autre part, il existe des fibres très techniques, avec moins de garnissage, mais permettant d’avoir une très bonne isolation. Ainsi, il faut se fier à l’indication du fournisseur (couette chaude, légère ou tempérée), car la température dépend du type de fibre utilisée. Une couette hotel synthétique ne fait pas transpirer, sauf dans le cas d’une couette synthétique très bas de gamme. Il est donc préférable de payer un peu plus cher pour avoir une couette synthétique de qualité. En outre, il est possible de trouver des couettes synthétiques écologiques, fabriquées à base de plastiques recyclées. Les fibres utilisées sont aussi performantes que les fibres classiques à base de pétrole. La fabrication nécessite moins d’énergie, mais le prix reste le même. Enfin, le principal avantage des couettes en synthétiques, c’est qu’elles sont facilement lavables en machine (à 40 °C), mais contrairement aux couettes en matière naturelle, elles ont une durée de vie plus courte : 5 ans en moyenne.

Un choix selon la saison, les dimensions et la qualité

En hôtellerie, il est important de bien choisir les couettes à placer dans chaque chambre, selon la température. Pour ce faire, le grammage du rembourrage des couettes est l’un des principaux indices de référence. Pour le duvet, un 100 g/m² en été et un 280 g/m² en hiver seraient les plus appropriés. Pour la laine de mouton qui est très respirante, thermorégulatrice et qui évacue l’humidité, il faut opter pour un 200 g/m² en été et un 300 ou 400 g/m² en hiver. Pour le coton qui est très plat, l’été, nécessite au moins des 200 g/m² et l’hiver le double. Pour le synthétique, un 150g/m2 en été et un 350, 400 voire 500 g/m² en hiver seraient adaptés. En outre, il existe des couettes 4 saisons. Ce sont des couettes composées de deux couettes superposées : une de 100 g/m2 et une de 200 voire 350 g/m2, et elles sont séparables. Donc, la moins légère pour l’été, la plus légère pour l’intersaison et l’ensemble pour l’hiver. Par ailleurs, la température de la chambre par rapport au chauffage est toujours à vérifier et la couette hotellerie est donc à adapter selon celle-ci. Pour les dimensions, il faut en général, un retombé de 50 cm du matelas vers le sol. D’autre part, mieux vaut une couette neuve qu’une couette rénovée. Pour l’enveloppe, les couettes naturelles nécessitent que le nombre de fils par surface soit assez élevé (91 fils/cm² minimums) pour que les poussières des duvets et des plumes n’affectent pas les allergiques. Dans les hôtels, les enveloppes à 100 voire 110 fils/cm2 seraient plus adaptées afin que les acariens ne puissent pas passer à travers. Sinon, les couettes dont les enveloppes sont purement faites de cotons sont les plus conseillées, car le coton permet au produit de respirer et à l’humidité de s’évacuer.

Les prix en ligne des couettes d’hôtel ?

Depuis la fin du vingtième siècle, la couette hotel est devenue l’une des pièces maîtresses dans une chambre d’hôtel. Il existe un très large choix de couettes disponibles sur Internet. Les couettes classiques s’achètent à partir de 20 euros jusqu’à plus de 1000 euros. En effet, le prix varie selon la qualité, la dimension et l’esthétique. D’abord, les plus abordables sont les couettes en synthétique, mais leur prix dépend de la qualité des fibres utilisées, qui déterminent la chaleur. Entre 20 et 150 euros environ, pour une fibre pleine : ce sont les moins chers, mais elles laissent à désirer. Puis, entre 50 ou 60 euros, jusqu’à 1500 euros pour les fibres creuses. Pour les couettes naturelles faites de plume et de duvet, plus il y a de duvet, plus les produits seront chers (le prix est compté entre 200 euros et 850 euros pour une couette 2 personnes). Toutefois, les couettes de luxes peuvent aller jusqu’à 12 000, voire 15 000 euros si, par exemple, elles sont composées de plumes d’eider. Pour une couette en soie pour 2 personnes, le prix varie entre 170 euros et 470 euros. Par ailleurs, le piquage est l’un des critères déterminants dans le prix de la couette. Il peut se présenter sous forme de ligne, de vague ondulée, de capitons, de carreau ou de losange. Plus le piquage est simple moins la couette est chère. Pour les couettes à carreaux par exemple, la machine doit passer plusieurs fois sur les mêmes points et donc elles sont plus chères qu’un piquage en ligne. Enfin, les couettes Vivaldi (4 saisons) sont les plus chères, mais elles sont très pratiques et durables.

Où trouver des couettes d’hôtels ?

Sur des sites ou dans les boutiques, tous les créateurs, professionnels ou particuliers peuvent vendre une couette hotellerie. Cependant, bien que la base reste le même, sur le site, vous trouverez de nombreuses couettes du monde entier, de tout type ! Si vous cherchez des couettes originales, ou qui ont la cote aujourd’hui, surtout parce qu’il y a effectivement un très bon rapport qualité/prix, rien de mieux que sur un site pour le trouver. Des sites et plateformes organisent souvent des événements à travers le monde, qui vous permettent de découvrir de nombreuses couettes d’hôtels de toute variété à vous de choisir ce qui convient à vos besoins. 

Pourquoi acheter un spa ?
Quel logiciel de gestion pour les hôtels ?